lundi, juin 27, 2022

Comment apprendre à son enfant à devenir propre ? : stratégies éducatives

L’apprentissage de la propreté est une étape importante pour les enfants et accessoirement, leurs parents. Le secret de la réussite ? Le timing et la patience.
L’utilisation des toilettes est une compétence importante qui développe l’indépendance de votre enfant et accroît sa confiance en lui.

L’objectif est d’apprendre à votre enfant à reconnaître les sensations qu’il ressent dans son corps, avant d’avoir besoin d’aller aux toilettes. La chose la plus importante à garder à l’esprit est que l’apprentissage de la propreté est un processus et que votre enfant mettra un peu de temps avant de réussir.

Nous avons regroupé dans cet article des astuces pour faciliter l’apprentissage de la propreté chez les petits bambins.

Apprentissage de la propreté : est-ce le moment pour apprendre à mon enfant ?

« Mon enfant est-il prêt ?  » Cette question doit être la première chose qui vous vient à l’esprit.

La réussite de l’apprentissage de la propreté dépend des étapes physiques, développementales et comportementales et non de l’âge. De nombreux enfants montrent des signes de préparation à l’apprentissage de la propreté entre 18 et 24 mois.

Cependant, d’autres peuvent ne pas être prêts avant l’âge de trois ans. Si vous commencez trop tôt, vous risquez de prendre plus de temps.

Avant de décider de faire le grand saut, vous devez familiariser l’enfant à l’utilisation des toilettes. Laissez-le vous accompagner là-bas et montrez-lui ce que font les grands garçons et les grandes filles. Montrez-lui comment fonctionne la chasse d’eau et comment se laver les mains.

Soyez attentif aux signes de préparation et d’excitation qu’il peut exhiber. Comme le fait qu’il vous dise quand il a envie de faire ses besoins, ou qu’il vous demande d’utiliser le pot ou qu’il soit gêné par une couche sale.

Vous devrez quand même vous poser quelque questions avant de commencer :

  • si votre enfant peut marcher jusqu’aux toilettes et s’asseoir dessus ;
  • si votre enfant a appris à baisser son pantalon et ensuite le remonter ;
  • si votre enfant est capable de rester sec jusqu’à deux heures ;
  • si votre enfant semble intéressé par l’utilisation des toilettes ou par le port de sous-vêtements « pour grands enfants ».

Si vous avez répondu majoritairement oui, votre enfant est peut-être prêt. Si vous avez répondu le plus souvent non, vous devriez peut-être attendre encore.

À vos marques, prêts, partez !

Quand il est temps de commencer l’apprentissage de la propreté, commencez par bien choisir vos mots. Décidez des termes que vous allez utiliser pour désigner les fluides corporels de votre enfant. Évitez les mots négatifs, comme « sale » ou « puant ».

Ensuite, préparez le matériel. Prenez-lui une chaise-pot et disposez la dans la salle de bains. Encouragez votre enfant, tout en l’amusant à se mettre sur la chaise-pot avec ses vêtements pour commencer. Veillez à ce que les pieds de votre enfant arrivent sol, sinon, aidez le avec un tabouret et demandez lui de tirer la chasse d’eau.

Prévoyez des pauses pot

Demandez à votre enfant de s’asseoir sur la chaise ou les toilettes pendant quelques minutes, à intervalles de deux heures et cela, sans couche de préférence, aussi au réveil et juste après ses siestes.

Si vous avez un garçon, il est recommandé de leur apprendre à uriner assis, puis de le faire debout. Permettez-lui de se lever s’il le désire. Même s’il reste simplement assis sans rien faire, félicitez-le pour ses efforts et rappelez-lui qu’il pourra réessayer plus tard.

Lorsque vous remarquez des signes qui indiquent que votre petit a un besoin urgent d’aller aux toilettes, comme se tortiller, s’accroupir ou se tenir la région génitale : réagissez rapidement en lui apprenant à reconnaître les signaux qu’il faut qu’il fasse ses besoins, à arrêter ce qu’il fait et à se diriger vers les toilettes. Flattez votre enfant lorsqu’il sortira des toilettes, même s’il n’a rien fait. Faites porter à votre enfant des vêtements amples et faciles à enlever et n’oubliez pas de vous assurer que votre enfant se lave les mains par la suite.

Après quelques semaines d’utilisation parfaite du pot et que vous voyez que votre enfant est resté propre toute la journée, il peut être prêt à échanger ses couches contre des culottes d’apprentissage ou des sous-vêtements. Fêtez la transition, mais laissez-le remettre des couches s’il ne parvient pas à rester propre.

Comment gérer les accidents ?

Les accidents sont inévitables. Vous devez garder votre calme et évitez de gronder votre enfant, ne le disciplinez pas et ne lui faites pas honte. Vous pouvez dire : « tu as oublié cette fois-ci. La prochaine fois, tu iras aux toilettes plus tôt ». Et surtout, soyez prêt. Des sous-vêtements et vêtements de rechange deviennent une nécessité lors de l’apprentissage de la propreté. Surtout lorsque l’enfant fréquente des établissements préscolaires.

Latest Posts