lundi, mai 23, 2022

Comment gérer les crises d’un enfant de 4 ans ?

Suite au célèbre « terrible two », vous croyiez avoir vu le plus dur. Désormais, votre enfant de 4 ans pique des crises de nerfs lorsque vous ne lui donnez pas un jeu. Il vous met en colère quand vous le vêtez et, enfin, pour la première fois de son existence, il vous manipule et refuse de vous parler.

Ne vous inquiétez pas ! Votre enfant n’est pas un futur petit monstre, mais plutôt un enfant qui grandit et apprend de nouveaux comportements. Retrouvez dans cet article tous ce que vous devez savoir sur le sujet des crises des enfants de 4 ans !

Quel est le comportement typique d’un enfant de 4 ans ?

Votre enfant peut sembler vous tester continuellement. Cependant, il se comporte très probablement comme un enfant de 4 ans. Lorsque votre enfant entrera à la maternelle, il sera peut-être plus conscient des règles et plus disposé à les respecter. Le comportement typique d’un enfant de 4 ans se définit comme suit :

  • la capacité de différencier l’imagination de la réalité ;
  • le fait d’être parfois exigeant, parfois coopératif ;
  • le désir de plaire et d’être comme ses amis ;
  • une plus grande indépendance.

Que faut-il savoir sur la crise d’un enfant de 4 ans ?

Si la crise de l’enfant de deux ans et la crise de l’adolescent sont familières à tous les parents, peu d’entre eux connaissent le problème de l’enfant de quatre ans. Cet incident est peu répertorié en psychologie, mais c’est pourtant un fait.

Les transformations que subit l’enfant à l’âge de quatre ans paraissent mineures, mais elles sont particulièrement fortes, ce qui justifie peut-être le fait que nous évoquions  »une crise ». Cependant, selon le psychoéducateur, cette crise se manifeste davantage du point de vue des parents qui remarquent chez leur enfant des changements de conduite qui se manifestaient jusqu’alors.

En d’autres termes, le spécialiste explique que l’enfant se porte à merveille et se forme normalement, mais que c’est son comportement qui peut laisser les parents perplexes.

Votre enfant vous dit un mensonge blanc pour la première fois

Votre enfant fait des choix importants à l’âge de quatre ans sans que vous le sachiez. Tout d’abord, il a accès à ce que les spécialistes appellent la « théorie de la pensée ». En d’autres termes, il sait maintenant que ce qui se déroule dans votre esprit n’est pas forcément la même chose que ce qui se passe dans son propre esprit. Cela l’expose à deux types de pratiques : la manipulation et la déception ! Une mère ou un père qui a un enfant qui sait mentir doit être ravi !

En effet, il ne s’agit pas d’une tricherie, mais plutôt d‘une indication que l’enfant entre dans une phase naturelle de son évolution. La plus grande chose à faire lorsqu’on est confronté à un enfant de quatre ans qui sait mentir, selon les experts, est de tenter de savoir la raison de ce comportement.

Votre enfant s’engage dans un marchandage continu

À partir de l’âge de quatre ans, le vocabulaire de l’enfant se développe significativement pour dépasser les 2000 vocables.

En utilisant le langage, il utilise toutes ses ressources pour influencer son environnement et le contrôler. Cela est d’autant plus vrai, aujourd’hui, que l’école est moins autoritaire et valorise la parole des enfants.

Pour les experts, il est primordial de mettre l’accent sur le fait que même si l’enfant semble être en mesure de débattre avec vous, il ne sera pas capable de le faire avant l’âge de 12 ou 13 ans.

Quelles sont vos options pour réagir à la crise de votre enfant de 4 ans ?

Premièrement et avant tout, ne changez pas votre comportement. Vous établissiez des règles à deux et trois ans, gardez les aussi à quatre ans. De plus, vous aurez probablement à être encore plus cohérent, puisque les enfants détecteront rapidement vos moindres fautes et seront extrêmement doués pour vous les faire remarquer.

En deuxième lieu, arrêtez tout de suite les négociations. Veillez à ne pas entrer dans un conflit qui s’envenime. Donnez aux enfants des récompenses pour leurs efforts. Malgré la présence de quelques conduites extrêmement indésirables, voire effrayantes, il est indispensable de reconnaître les actions positives des enfants.

Ainsi, vous maintenez leur confiance en eux tout en leur indiquant ce que vous attendez d’eux et ce que vous voulez voir dans leur attitude.

Enfin, confiez-leur des obligations. Les enfants de cet âge ont un fort désir d’interaction avec les adultes. Confiez-leur des tâches qu’ils peuvent gérer pour répondre à ce besoin.

Latest Posts